Quel vin choisir avec des asperges ?

L’asperge est une plante potagère prisée à la fin du printemps, servie le plus souvent en entrée et même à l’apéritif, sur toast ou en verrine. Si elle existe à l’état sauvage, l’asperge fait surtout parler d’elle à partir du XVIe siècle. La cour en faisait ses délices et des localités proches de Paris, comme Argenteuil, Bezons ou Epinay, s’en étaient fait une spécialité. Différents types d’asperges.
L’asperge blanche constitue l’essentiel de la production. Elle est cultivée à l’abri de la lumière, sous une butte de terre, et offre une chair délicate et fondante. Vient ensuite l’asperge violette, dont la tête a percé la butte pour apercevoir le soleil, qui se caractérise par un goût un peu plus fruité. Puis, l’asperge verte, qui pousse à l’air libre, elle a un goût végétal prononcé nuancé de quelques touches sucrées. Reste l’asperge sauvage, une fine tige, au parfum typé marqué par une pointe d’amertume, qui pousse essentiellement dans les garrigues en bordure de Méditerranée.

Ce met de choix passe pour être un « ennemi » du vin. Vrai ou faux ?Il est vrai que l’asperge ne trouve pas aisément un partenaire dans votre cave, comme c’est d’ailleurs le cas de nombreux légumes verts. Cela tient essentiellement à son caractère végétal prononcé, souvent un rien amer, qui durcit les tanins des vins rouges. De plus, la vinaigrette, la sauce mousseline ou la mayonnaise qui accompagne couramment les asperges, ne sont pas des plus adaptées pour flatter les vins. On pourrait dire la même chose des omelettes aux pointes d’asperges, l’œuf n’étant guère un bon partenaire.

Des accords superbes avec les aspergesEt pourtant plusieurs vins s’entendent à merveille avec les asperges. Tous ont en commun d’être très secs et très aromatiques, souvent dotés d’une touche de minéralité. Leur côté acide et vif estompe le côté végétal et amer du légume, et s’accorde par contraste avec des sauces onctueuses comme la mayonnaise ou avec les œufs. Les arômes du vin ajoutent de la complexité à la verdeur de l’asperge.

Parmi ces vins, on choisira :
Les muscats secs: leur côté floral et fruité élargit la gamme gustative du plat. Le muscat d’Alsace est bien connu (on évitera les superbes vendanges tardives et autres moelleux pour choisir des vins avec très peu de sucres résiduels). Le muscat se faisant rare en Alsace, ces vins peuvent être difficiles à trouver en dehors de la propriété. On se tournera alors vers le Languedoc-Roussillon, l’autre patrie du muscat en France. Ici encore, on écartera les vins doux naturels pour se tourner vers les muscats secs en vin de pays (IGP Pays d’Oc).
Tous les blancs secs issus de sauvignon (exclusif ou majoritaire) : sancerre, pouilly fumé, quincy… ou encore certains bordeaux et bergerac secs ; tous ces vins possèdent la vivacité tonique capable de résister à l’asperge ; leur palette aromatique comprend souvent des notes végétales (buis, fougère, genêt à balai…) qui forment des accords presque ton sur ton avec notre légume. On évitera les versions trop sophistiquées, complexes, élevées en fût. L’appellation touraine sauvignon (à l’est de la région), le cheverny offrent des versions intéressantes et forment de bons accords régionaux puisque l’asperge est cultivée sur les terrains sablonneux de la Sologne.
Les vins blancs IGP Côtes de Gascogne, issus d’assemblage d’ugni blanc (donnant des vins vifs), de colombard et de sauvignon, cépages aromatiques, peuvent aussi offrir des mariages satisfaisants avec les asperges.En définitive, les vins en accord avec les asperges sont plus nombreux qu’on ne le pense. Elles peuvent s’entendre aussi à merveille avec des crozes-hermitage ou saint-joseph blancs. On n’oubliera pas qu’elles sont également servies en accompagnement de plats, aussi bien avec le poisson qu’avec la viande. On peut, par exemple, les intégrer à une jardinière de légumes nouveaux, ou les faire sauter à cru dans un peu d’huile d’olive. Dans ce cas, on choisira le vin en fonction de l’élément principal de la recette, le goût spécifique de l’asperge étant un peu atténué par la complexité de l’ensemble

En collaboration avec Cédric Deblandre et Sommelier 2020

Eat local | Une 2ème saison riche en surprises

Pour la seconde année consécutive, l’Agence wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (Apaq-W) et le collectif Oh-Chef! organisent conjointement l’événement EAT LOCAL.

Pour la seconde année consécutive, l’Agence wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (Apaq-W) et le collectif Oh-Chef! organisent conjointement l’événement EAT LOCAL. Ce concept permet aux consommateurs d’aller à la rencontre du terroir wallon, en magnifiant le savoir-faire de ses producteurs et de ses chefs. Il débutera le 22 mars prochain à la Ferme du Vieux Tilleul (Rue du Tilleul, 14 – 5380 Bierwart), en présence du Ministre wallon de l’Agriculture. 


En quoi consiste Eat local ? Il s’agit de de vivre une expérience inédite, lors de 8 événements au cours de l’année 2020, grâce à la rencontre avec le chef gastronomique Jeremy Vandernoot qui sublime les produits locaux.

Réservez dès à présent : http://www.eat-local.be

Comment se déroule une rencontre ? L’expérience débute par la visite d’un lieu agricole ou agro-alimentaire, commentée par le producteur ou le propriétaire accueillant ; elle se poursuit  par l’animation de l’ambassadeur Eric Boschman ou Gerald Watelet autour des produits de 5 autres producteurs accueillis sur place ; et se clôture par une dégustation et/ou un déjeuner gastronomique réalisé par le chef Jeremy Vandernoot.   

Quand et où ont lieu les événements Eat local ? Durant 8 dimanches, entre mars et novembre 2020, de 11H30 à 14H00, aux quatre coins de la Wallonie…

DECOUVERTE | Le Pistolet de Kefta d’Agneau by Karen Torosyan Chef du Restaurant Bozar

 » Karen c’est de la volonté, un homme généreux et déterminé qui provoque une émotion culinaire… Son travail d’orfèvre mondialement reconnu autour des ses créations de croûtes en est la preuve, un travail de précision et de passion. Inspiré et formé par des hommes de talents comme Alain Troubat, Pascal Devalkeneer et David Martin, Karen s’est hissé vers le ciel étoilé… et ça ne fait que commencer ! « 
Valérie Lepla CEO de Pistolet-Original
La Recette du Pistolet Original
by Karen Torosyan
Ingrédients pour 4 pistolets 
Recette du Harissa
Pour  1l d’huile, à conserver.

Ingrédients
6 bottes de coriandre effeuillée
2 bottes de persil effeuillé
1 botte de menthe effeuillée
12 piments rouge, coupés en deux, vidés, épépinés, blanchis (départ eau froide, ébullition, débarrasser, refroidir)
6 gousses d’ail rose frais, dégermés
13gr de graines de carvi, écrasées au pilon
1L d’huile d’olive Préparation :
Mettre les ingrédients dans un cul de poule
Verser l’huile dessus
Mixer jusqu’à obtention d’une base qui ressemble à un pesto
(Attention, ca ne doit pas être un coulis, il doit rester des petits morceaux d’herbes)
lange Kefta Ingrédients
500g Haché Agneau (Epaule)
1càc de sel
Deux pincées de piment d’Espelette
Deux pincées de cumin
1 œuf
1 gousse d’ail râpée
25gr Harissa maison Préparation :
Mettre la viande et tous les ingrédients dans la cuve du batteur avec la feuille et mélanger à la plus petite vitesse pendant quelques minutes pour avoir un appareil homogène
 

Sauce Yaourt à la menthe 
500 gr Yaourt nature Bio
2 branches de menthe fraîches émincées
Une pincée de piment d’Espelette
1 gousse d’ail râpée
Une grosse pincée de sel   Garniture du Pistolet
250gr de tomates vidées et coupées en gros dés
250gr de concombres vidés, non épluchés et coupés en gros dés
50gr d’échalote finement émincée
8 petites feuilles de laitue 
Pousses de coriandre sauvage   Présentation Préparez vos Kefta en partageant votre viande en 4 grosses quenelles.
Embrochez sur des petites brochettes en métal
Faites-les griller et colorer à la poêle grille pour ensuite les mettre 10 minutes  au four à 180°.
Pendant ce temps mélangez votre yaourt avec la menthe, le piment d’Espelette, l’ail et le sel. Réservez.
Coupez les tomates en cubes d’½ cm ainsi que le concombre et hachez l’échalote. Mélangez avec un peu d’huile d’olive, sel et poivre.
Sur la base du pistolet mettre 2 grandes càs de yaourt, un peu de laitue, le mélange de tomates et concombres croquants.
Coupez votre kefta bien chaude en 2 biseaux sur la préparation, refermez et dégustez !
 
Qui est Karen Torosyan?
Il est le symbole d’un rêve, celui d’un Arménien arrivé à Bruxelles à l’âge de 18 ans et devenu un chef aussi brillant que singulier. Il fait ses armes dans des brasseries et apprend la gastronomie dans deux établissements étoilés. En 2010, il devient chef du Bozar Restaurant (Bruxelles), où il obtiendra le titre d’Artisan-cuisinier de l’année (Gault et Millau, 2017), le titre de champion du monde de Pâté Croûte (2015) et une étoile au Guide Michelin (2017).

_______________________________________________________
Pourquoi ce pistolet?  » On est parti sur un kefta – avec un agneau de Lozère (l’épaule d’agneau a été désossée et hachée pour obtenir une viande d’une grande saveur). C’est un plat de saison car nous entrons dans les festivités de l’agneau Pascal et c’est une autre façon de manger l’agneau Pascal. Je suis un fan de la première heure de Pistolet Original. J’aime le concept et la manière de Valérie de réinventer le pistolet. Nous avons pas mal de points communs. Au-delà de mon envie de travailler avec Valérie, je souhaitais proposer un kefta car j’aime cette cuisine streetfood. J’adore le poulet curry de Pistolet Original qui est le meilleur de Belgique! Je voulais un Pistolet qui représente Bruxelles et le kefta c’est aussi l’image de la mixité bruxelloise. J’aime ce côté épicé et festif…  » Karen Torosyan 

_______________________________________________________
Pistolet Original, c’est à la fois un lieu agréable, une épicerie, un comptoir où l’on partage un petit repas dans une ambiance conviviale, dans un cadre contemporain et original. On peut également emporter ou livrer toutes les propositions de pistolets, suggestions et produits d’épicerie. Pistolet Original propose une large carte de pistolets fourrés ou accompagnés de produits et recettes typiquement belges, froides et chaudes… américain préparé, hachépickles, crevettes grises, fromage blanc radis et oignons, gouda et salade de chicons, croquette aux crevettes grises, boulettes mayonnaise, boudin de Liège ou encore des suggestions comme le Bloempanch, notre «Cordon bleu », un «Fish »maison, une salade de quinoa belge ou un hamburger 100% de chez nous…

Le prix du Pistolet Original by Karen Torosyan : 9,50 euros 
_______________________________________________________
Pistolet Original – Sablon
Rue Joseph Stevens 24
1000 Bruxelles
Belgique 
+32 2 880 80 98
  Pistolet Original – Galeries
Rue des Bouchers 44
1000 Bruxelles
Belgique 
+32 2 880 44

Un nouveau Chef, Sébastien Oger, chez AKKO au Martin’s Rentmeesterij à Bilzen


Restaurant AKKO
– Martin’s Rentmeesterij Bilzen –


Embarquez pour un voyage culinaire avec l’un des chefs wallons les plus prometteurs, Sébastien Oger, dans un lieu mêlant modernité et histoire…
et une immersion en pleine nature 
  Installé dans un domaine historique datant du 13ème siècle, le restaurant AKKO contraste par la modernité de sa structure rénovée. Sa décoration d’inspiration scandinave et sa vue sur le jardin à l’anglaise lui confère son caractère original et chaleureux. Le restaurant AKKO doit son nom à l’Ordre des Chevaliers Teutoniques, fondateurs du domaine d’Alden Biesen au XIIIe siècle.

L’Ordre participa à de nombreuses croisades vers la Terre sainte. La route vers Jérusalem passait systématiquement par Akko plus connue sous le nom de Saint-Jean d’Acre. Ils connurent plusieurs défaites lors de ces croisades.

Lors de la 3e croisade (1189-1192) l’Ordre assiégea et pris la ville d’Akko. Il y créa un hôpital de campagne (Domus Hospitalis Sancte Marie Theutonicorum) pour y accueillir pélerins et croisés. Ils y bénéficiaient d’un refuge et pouvaient reprendre des forces pour continuer leur voyage vers la Ville sainte de Jérusalem.

Aujourd’hui, en dignes légataires de l’Ordre hospitalier des Chevaliers Teutoniques qui accueillaient les croisés à Akko, nous vous invitons à savourer les délices culinaires de notre carte et un séjour en toute quiétude … Un nouveau Chef
Sébastien OGER

Après une formation à l’école hôtelière de Namur « Ilon Saint Jacques », Sébastien Oger a multiplié les expériences dans plusieurs restaurants : L’Essentiel, L’Eau Vive, La Bergerie ou encore le Sea grill en tant que sous-chef d’Yves Mattagne. «

Sa philosophie ?Offrir une cuisine pure et orientée sur le produit. Avec l’aide de son équipe, Sébastien Oger élabore des mets pour développer un Art Gustatif. Jeune, créatif, il dédie son talent au goût et au raffinement et privilégie les produits locaux. «  La qualité du produit, c’est fondamental. Et il faut pouvoir adapter la recette en fonction des produits de saison et de leur fraîcheur…  » À la carte 

Au menu, se mêlent plats classiques et plus originaux. Le chef confectionne un menu raffiné et à base de produits de saison. La province du Limbourg est bien sûr mise à l’honneur ! 

En entrée, vous pourrez déguster en ce moment un tartare de veau fumé, un carpaccio de Saint-Jacques ou un riz d’agneau et butternut – bouillon corsé aux morilles

En plat, le chef vous réserbe un dos de loup de mer, jus garni d’étrille, salsifis, espuma de pomme de terre fumé. Pour les gourmands, un Chocolat noir Tainori 64% avec hibiscus, menthe et crumble noisette est prévu en dessert.

Menu 3 services : € 39
Menu 4 services : € 53
Menu 5 services : € 65


Restaurant AKKO au Martin’s Rentmeesterij Bilzen
Kasteelstraat 2 – 3740 Bilzen

AKKO Restaurant 
Ouvert du lundi au samedi de 18h à 21h 
Fermé le dimanche
The Knight’s Bar
Tous les jours de 16h à minuit
Tél. +32 89 44 21 24

Vin du Pays de Herve remporte le Prix Financité 2019

Les internautes, qui avaient jusqu’au 31 décembre 2019 pour voter, ont élu Vin du Pays de Herve. La coopérative remporte le Prix Financité 2019 et la somme de 2.500 euros sous forme d’investissement.


Les coopérateur·rice·s de la première heure attendent avec impatience de déguster les premiers produits de cette coopérative qui a fait le pari fou de produire du vin au Pays de Herve. Encore un peu de patience, avec les pieds plantés en 2018, les premières bouteilles sont prévues pour 2021.

C’est en 2017 que l’équipe de Vin du Pays de Herve se met à rêver. Et si on faisait du vin sur le plateau ? L’histoire est largement inspirée de celle d’une autre coopérative wallonne, Vin de Liège, et l’administrateur délégué ne s’en cache pas : « nous avons été agréablement surpris par leur succès. On s’est dit que ce serait trop bête de ne pas le faire ici au Pays de Herve où le potentiel viticole existe. Tout s’est bouclé en 6 à 8 mois. Nous avons trouvé les terres et, avec l’accord de Vin de Liège, nous avons foncé sur les mêmes cépages », raconte Michel Schoonbroodt.

Les premiers pieds de vigne, plantés en mai 2018, devraient être vendangés cette année. La coopérative entrera alors en production. Et pour l’instant, c’est le branle-bas de combat pour tout mettre en place à temps : bâtiment, pressoirs, tout sera fait sur place. « Nous sommes dans la dernière ligne droite. Pour les premières récoltes, il faut absolument avoir les outils de transformation », annonce Michel Schoonbroodt.

La coopérative est d’ailleurs toujours en recherche de nouveau soutien financier (et donc de coopérateur·rice·s) qui s’en ira directement pour financer les vendanges 2020, la récolte et le cheval de trait qui assistera l’opération. Avec déjà 570.000 euros levés par les citoyen·ne·s et 200.000 euros venant du dispositif Brasero (le levier financier wallon pour lancer ou développer les coopératives), Vin du Pays de Herve a atteint 75% de son objectif d’un million d’euros.

« On peut vivre avec ça, mais ce seront les coopérateur·rice·s qui décideront du niveau d’ambition de la structure », précise l’administrateur délégué. Car après les premières vendanges et la mise en bouteille, Vin du Pays de Herve rêve d’un bâtiment flambant neuf, intégré au paysage et qui pourrait, pourquoi pas, développer le tourisme de la région.


A propos du Prix Financité


Le prix Financité vise à promouvoir la finance solidaire. Les 62 projets en liste étaient ceux qui avaient au moins un produit financier certifié par le label Financité & FairFin. Ce label garantit que les produits financiers portés par les coopératives ou ASBL financent des activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale en se basant sur des critères sociétaux.

Le label offre aussi aux labellisés une promotion de leurs produits via un site internet dédié et différents supports de communication (newsletters, actions…) tournés vers les citoyen·ne·s désireux·euses de placer leur argent conformément à leurs valeurs et non à la simple recherche du profit maximum.

Ces produits financent des activités très variées, allant de l’écologie au journalisme, en passant par l’agriculture, la culture ou encore le microcrédit destiné aux pays en voie de développement.

Fin 2019, plus de près de 250 millions d’euros avaient été placés dans des produits labellisés (chiffre provisoire).

OALi lance des teambuildings en entreprise pour allier plaisir et écologie !


Et quand on parle d’écologie, il est souvent question… d’alimentation ! La question de l’alimentation est une des plus animées dans le champ de l’écologie. Elle interroge notre mode de vie au quotidien, elle bouscule nos traditions, elle soulève des points de vue éthiques et philosophiques très divergents. A travers leur concept « Positive Cooking », Caroline et Quentin, les fondateurs de OALI, souhaitent changer radicalement la façon dont on aborde l’alimentation dite « éco-responsable » en y apportant de la positivité, du plaisir et de la créativité !

C’est désormais jusque dans votre entreprise qu’ils se déplacent pour vous proposer une activité teambuilding qui conjugue des moments de cuisine, des dégustations, des quizz et surtout, de la découverte !

Leur objectif : vous montrer comment vous pouvez opter au quotidien pour une alimentation essentiellement végétale, locale et de saison tout en vous faisant vraiment plaisir !

Leur fil conducteur consiste à aborder l’écologie et l’alimentation sous un angle positif plutôt que restrictif en mettant l’accent sur toutes les opportunités qui s’offrent à vous en termes de découverte, de créativité, de santé et de reconnexion avec la nature.

Pour en savoir plus sur leurs activités en entreprises, visitez leur page oali.be/teambuilding

Qui sommes nous ?

Nous sommes Caroline Tambour & Quentin De Brouwer, nous sommes originaires de Huy et nous organisons des ateliers cuisine depuis bientôt 4 ans pour montrer comment opter pour une alimentation à la fois saine, locale et de saison tout en prenant un maximum de plaisir. Au départ ,OALI était une activité complémentaire que nous exercions occasionnellement en soirée et durant les week-ends. En 2019, nous nous sommes investis à 100% dans cette activité avec pour objectif de réussir à vivre de notre passion tout en continuant à partager notre philosophie et nos valeurs.

En 2020, nous souhaitons nous développer dans les entreprises en proposant des activités de teambuilding qui allient plaisir, découverte et apprentissage. Nous sommes convaincus que c’est par une approche positive, axée sur les solutions et sur le plaisir que nous réussirons à éveiller la conscience écologique du plus grand nombre

DECOUVERTE | La Vieille Vigne à Argenteau

Installés depuis 33 ans tout à côté des Etangs de la Julienne, Jacky et son épouse nous ont accueilli en toute simplicité et sympathie. C’était un dimanche soir, le service était calme, et surtout très rapide. J’opte pour le menu du mois, et choisis Roulade de jambon italien aux filaments de poireaux rôtis au sésame, chantilly à la moutarde suivi du Bœuf Irlandais, sauce Roquefort et pommes frites, le tout fini avec une assiette de fromage partagée avec mon ami oenologue, qui choisit deux vins (excellents) dans la carte.

La roulade de jambon et la chantilly moutarde

Un délice pour le palais. Une belle surprise : la chantilly à la moutarde, que, malgré avoir dîné dans de nombreux restaurants, je n’avais jamais osé goûter… peut être par crainte d’avoir une chantilly lourde qui me tombe sur l’estomac et me prive des plaisirs des autres plats. Que nenni, Messieurs Dames, la crème est très légère et passe extrêmement bien !

Mon ami opte pour des plats à la carte : les noix de Saint-Jacques au parfum de citronnelle et de coriandre puis un Tournedos Rossini. Un choix qu’il ne regrettera absolument pas !

Le Tournedos « Rossini »

Le pavé de boeuf irlandais fut très bien niveau quantité, avec une parfaite cuisson et j’ai bien senti que la sauce Roquefort était faite maison, j’en ai même repris !

Et pour terminer, une petite assiette de 4 fromages, accompagnés de fruits et de sirop de Liège… avec de succulents petits pains..

Le tout se mariant correctement avec le vin choisi pour le plat principal.

Je regretterai juste de ne pas avoir pris la sélection des vins avec mon menu à 38 euros…

En bref, si vous souhaitez passer un agréable moment culinaire, servi impeccablement, dans un magnifique cadre et très calme, il ne faut pas hésiter.

La Vieille Vigne – Etangs de la Julienne 1 – 4601 Argenteau – 04.379.16.93

http://www.lavieillevigne.beFermé le lundi et samedi midi

EVENT | Éric Boschman Au Cirque Royal le 25 mars 2020

Ni Dieux Ni Maîtres mais du rouge est un spectacle qui a vu le jour en 2014. Depuis, il a connu de perpétuelles mutations. En vérité, il n’a jamais été écrit. Il raconte le monde à travers le vin, mêlant jeux de mots vaseux et vérités historiques. Le texte vit sa vie, se peaufine, tranche, taille dans le gras et porte l’estocade
partout où il le sent. « Tant pis pour les rageux ».

Depuis, il a été joué plus de 350 fois,
du Festival d’Avignon à Québec en passant par Paris.

« Mais des Amis », c’est Ni Dieux ni Maîtres en substance
mais cette fois avec l’ajout d’invités de renom,
qui se joignent à Éric Boschman pour la bonne cause.

 Au programme ?  

  • 5 vins dans le spectacle = 5 moments pour 5 ASBL
  • 5 someliers (dont 3 champions du monde et deux d’Europe)
  • Un panel d’invités prestigieux
  • 150 élèves de l’école hôtelière Institut Notre Dame de Fleurus
  • 20 musiciens écossais
  • 20 chanteurs portugais 
  • 6 chèques de 15.000 €
  • 1.700 spectateurs dans 1 Cirque Royal complet
  • 600 bouteilles de vin
  • 1800 verres 
  • 2400 zakouskis
  • 5 limousines Volvo
  • 1 bar VIP généreusement alimenté par Simon Pirard des Vins Pirard 

   Des intervenants prestigieux 

La chanteuse Piera Lombardi « qui a mangé des cailloux quand elle était petite »
Sandrine Dans, alias la « Nénenne de Compète »
Olivier Leborgne et Gérald Watelet, les deux maîtres de cérémonie 
Eric Baumard, vice-champion du monde de sommellerie 
mais surtout « Meilleur Ami du monde »
Serge Dubs, Meilleur Sommelier du Monde
Philippe Bourguignon, le parrain de la sommellerie 
Berndt Kreis, Meilleur Sommelier d’Europe
Kris Lismont, président de la Gilde des sommeliers de Belgique,
meilleur sommelier de Belgique 


 L’objectif    L’intégralité de la recette des ventes des places sera versée à 6 associations. L’objectif étant de reverser 15.000 euros à chacune des associations. 

DECOUVERTE | Le café du Lac : menu

Restaurant « Le Café du Lac » – 1331 Rosières (Rixensart)
« Coup de ❤️ des guides Delta »

Nouvelle semaine, nouveaux lunchs…

🍴Crème de courgette
🍴Linguine façon émincé Stroganoff
Stroganoff? Ou Stroganov.

Recette traditionnelle russe, à base de ragoût de viande de bœuf mariné, sauté, puis braisé avec une sauce à la crème aigre, de moutarde, de paprika, d’oignons, et de champignons. L’origine du nom n’est pas très précise …

C’est peut-être le nom du comte adjudant-général de l’Empire russe Pavel Alexandrovitch Stroganov (1774-1817) dont le chef cuisinier français André Dupont avait réalisé une recette de fricassée de bœuf en lui donnant le nom de son maître.
Est-ce que le chef a respecté la recette à la lettre ou l’a-t-il revisitée à sa manière? Vous luncher, vous saurez…

Site web : http://www.cafedulac.be


Bon appétit!