Eat local | Une 2ème saison riche en surprises

Pour la seconde année consécutive, l’Agence wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (Apaq-W) et le collectif Oh-Chef! organisent conjointement l’événement EAT LOCAL.

Pour la seconde année consécutive, l’Agence wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (Apaq-W) et le collectif Oh-Chef! organisent conjointement l’événement EAT LOCAL. Ce concept permet aux consommateurs d’aller à la rencontre du terroir wallon, en magnifiant le savoir-faire de ses producteurs et de ses chefs. Il débutera le 22 mars prochain à la Ferme du Vieux Tilleul (Rue du Tilleul, 14 – 5380 Bierwart), en présence du Ministre wallon de l’Agriculture. 


En quoi consiste Eat local ? Il s’agit de de vivre une expérience inédite, lors de 8 événements au cours de l’année 2020, grâce à la rencontre avec le chef gastronomique Jeremy Vandernoot qui sublime les produits locaux.

Réservez dès à présent : http://www.eat-local.be

Comment se déroule une rencontre ? L’expérience débute par la visite d’un lieu agricole ou agro-alimentaire, commentée par le producteur ou le propriétaire accueillant ; elle se poursuit  par l’animation de l’ambassadeur Eric Boschman ou Gerald Watelet autour des produits de 5 autres producteurs accueillis sur place ; et se clôture par une dégustation et/ou un déjeuner gastronomique réalisé par le chef Jeremy Vandernoot.   

Quand et où ont lieu les événements Eat local ? Durant 8 dimanches, entre mars et novembre 2020, de 11H30 à 14H00, aux quatre coins de la Wallonie…

Un nouveau Chef, Sébastien Oger, chez AKKO au Martin’s Rentmeesterij à Bilzen


Restaurant AKKO
– Martin’s Rentmeesterij Bilzen –


Embarquez pour un voyage culinaire avec l’un des chefs wallons les plus prometteurs, Sébastien Oger, dans un lieu mêlant modernité et histoire…
et une immersion en pleine nature 
  Installé dans un domaine historique datant du 13ème siècle, le restaurant AKKO contraste par la modernité de sa structure rénovée. Sa décoration d’inspiration scandinave et sa vue sur le jardin à l’anglaise lui confère son caractère original et chaleureux. Le restaurant AKKO doit son nom à l’Ordre des Chevaliers Teutoniques, fondateurs du domaine d’Alden Biesen au XIIIe siècle.

L’Ordre participa à de nombreuses croisades vers la Terre sainte. La route vers Jérusalem passait systématiquement par Akko plus connue sous le nom de Saint-Jean d’Acre. Ils connurent plusieurs défaites lors de ces croisades.

Lors de la 3e croisade (1189-1192) l’Ordre assiégea et pris la ville d’Akko. Il y créa un hôpital de campagne (Domus Hospitalis Sancte Marie Theutonicorum) pour y accueillir pélerins et croisés. Ils y bénéficiaient d’un refuge et pouvaient reprendre des forces pour continuer leur voyage vers la Ville sainte de Jérusalem.

Aujourd’hui, en dignes légataires de l’Ordre hospitalier des Chevaliers Teutoniques qui accueillaient les croisés à Akko, nous vous invitons à savourer les délices culinaires de notre carte et un séjour en toute quiétude … Un nouveau Chef
Sébastien OGER

Après une formation à l’école hôtelière de Namur « Ilon Saint Jacques », Sébastien Oger a multiplié les expériences dans plusieurs restaurants : L’Essentiel, L’Eau Vive, La Bergerie ou encore le Sea grill en tant que sous-chef d’Yves Mattagne. «

Sa philosophie ?Offrir une cuisine pure et orientée sur le produit. Avec l’aide de son équipe, Sébastien Oger élabore des mets pour développer un Art Gustatif. Jeune, créatif, il dédie son talent au goût et au raffinement et privilégie les produits locaux. «  La qualité du produit, c’est fondamental. Et il faut pouvoir adapter la recette en fonction des produits de saison et de leur fraîcheur…  » À la carte 

Au menu, se mêlent plats classiques et plus originaux. Le chef confectionne un menu raffiné et à base de produits de saison. La province du Limbourg est bien sûr mise à l’honneur ! 

En entrée, vous pourrez déguster en ce moment un tartare de veau fumé, un carpaccio de Saint-Jacques ou un riz d’agneau et butternut – bouillon corsé aux morilles

En plat, le chef vous réserbe un dos de loup de mer, jus garni d’étrille, salsifis, espuma de pomme de terre fumé. Pour les gourmands, un Chocolat noir Tainori 64% avec hibiscus, menthe et crumble noisette est prévu en dessert.

Menu 3 services : € 39
Menu 4 services : € 53
Menu 5 services : € 65


Restaurant AKKO au Martin’s Rentmeesterij Bilzen
Kasteelstraat 2 – 3740 Bilzen

AKKO Restaurant 
Ouvert du lundi au samedi de 18h à 21h 
Fermé le dimanche
The Knight’s Bar
Tous les jours de 16h à minuit
Tél. +32 89 44 21 24

DECOUVERTE | La Vieille Vigne à Argenteau

Installés depuis 33 ans tout à côté des Etangs de la Julienne, Jacky et son épouse nous ont accueilli en toute simplicité et sympathie. C’était un dimanche soir, le service était calme, et surtout très rapide. J’opte pour le menu du mois, et choisis Roulade de jambon italien aux filaments de poireaux rôtis au sésame, chantilly à la moutarde suivi du Bœuf Irlandais, sauce Roquefort et pommes frites, le tout fini avec une assiette de fromage partagée avec mon ami oenologue, qui choisit deux vins (excellents) dans la carte.

La roulade de jambon et la chantilly moutarde

Un délice pour le palais. Une belle surprise : la chantilly à la moutarde, que, malgré avoir dîné dans de nombreux restaurants, je n’avais jamais osé goûter… peut être par crainte d’avoir une chantilly lourde qui me tombe sur l’estomac et me prive des plaisirs des autres plats. Que nenni, Messieurs Dames, la crème est très légère et passe extrêmement bien !

Mon ami opte pour des plats à la carte : les noix de Saint-Jacques au parfum de citronnelle et de coriandre puis un Tournedos Rossini. Un choix qu’il ne regrettera absolument pas !

Le Tournedos « Rossini »

Le pavé de boeuf irlandais fut très bien niveau quantité, avec une parfaite cuisson et j’ai bien senti que la sauce Roquefort était faite maison, j’en ai même repris !

Et pour terminer, une petite assiette de 4 fromages, accompagnés de fruits et de sirop de Liège… avec de succulents petits pains..

Le tout se mariant correctement avec le vin choisi pour le plat principal.

Je regretterai juste de ne pas avoir pris la sélection des vins avec mon menu à 38 euros…

En bref, si vous souhaitez passer un agréable moment culinaire, servi impeccablement, dans un magnifique cadre et très calme, il ne faut pas hésiter.

La Vieille Vigne – Etangs de la Julienne 1 – 4601 Argenteau – 04.379.16.93

http://www.lavieillevigne.beFermé le lundi et samedi midi

CONCOURS | JRE Cooking cup : les résultats

L’équipe gagnante !

Cinquième édition de la JRE Cooking Cup, organisée par les JRE Belgique. L’occasion pour les jeunes élèves d’écoles hôtelières de mettre en pratiques leurs talents et compétences devant les chefs confirmés. L’opportunité aussi pour eux d’apprendre à se préparer pour leur avenir professionnel et de créer un lien entre générations. Un jury composé d’experts en la matière jugeait la prestation tant en cuisine que dans l’assiette.

LIEGE, le 25 février: C’est donc ce lundi 25 février que se tenait la cinquième finale de la JRE Cooking Cup, un concours de cuisine ouvert aux élèves d’écoles hôtelières. Dans le but de pousser les élèves à se démarquer et à donner de leur originalité, l’école leur apprend à maîtriser les techniques spécifiques. Dans un restaurant, il arrive parfois des imprévus qu’il faut prévoir. Au travers de ce concours, les jeunes restaurateurs visent donc à préparer au mieux les futurs chefs à pouvoir réagir dans les meilleures conditions possibles et de la bonne manière et à travailler sous stress.

Vue d’ensemble des lauréats 2019

Ce lundi, six d’entre eux s’affrontaient pour la finale devant un parterre de chefs et d’experts du monde culinaire et gastronomique. Les 6 finalistes étaient les écoles du Campus Wemmel, le Rhizo, Spermalie, Ter Groene Poorte, l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de la ville de Liège et Sima.

Dès 7h du matin, les finalistes se sont retrouvés en cuisine pour le début de l’épreuve qui les invitait à préparer un menu 3 services au sein duquel ils devaient, par exemple, marier le bœuf, la bière et la pomme de terre belge en plat principal tandis qu’en dessert, le chocolat et la pomme faisaient, eux aussi, partie des produits à combiner. Tout au long de celle-ci, on les a vu donner le meilleur d’eux-mêmes en présentant une cuisine « à leur sauce ».

Au terme du concours, c’est Vincent Kindt et Cédric Borgonjon de l’école hôtelière Spermalie qui remportent finalement ce challenge de manière remarquable. Sur les deuxième et troisième marches du podium, on retrouve respectivement Maxime Van der Meeren et Romain Couet de l’école Campus Wemmel et Jarne van Glabeke et Gaëtan Hoste de l’école Ter Groene Poorte.

Les autres participants, en méritant tout autant, ont reçu des lots offerts par les partenaires des JRE. Avec l’objectif que ces récompenses encouragent les jeunes chefs à continuer à se surpasser en cuisine, pour le plus grand plaisir des gastronomes belges et étrangers de passage en Belgique.

OMEGA BON : finale du concours le 19 février à Villers Le Bouillet !

Le concours OMEGA BON est un concours de cuisine national, qui a pour but de valoriser une alimentation saine, tout en faisant éclore les talents de la gastronomie belge de demain.

La première édition a eu lieu le 30 janvier 2018. L’épreuve s’adresse aux apprenants en restauration, tous réseaux scolaires confondus, âgés de minimum 18 ans.

Ce concours vise à faire se rencontrer la gastronomie et les produits naturellement riches en oméga-3. Il s’agit d’une organisation du groupement de producteurs EQUILIBRIUM oméga-3, en partenariat logistique avec l’IFAPME et son centre de Liège-Huy-Waremme.

8 binômes, de tous les âges et issus des meilleures écoles de Belgique, s’affronteront à Villers le Bouillet le 19 février prochain. En jeu : des cadeaux professionnels, mais aussi et surtout une place garantie pour la finale de Euroskills, concours européen dont la renommée n’est plus à faire.

Les intervenants, dont Philippe Mattart de l’APAQW, ainsi que le Président du Jury

Le concours OMEGA BON a été présenté en conférence de presse ce 17 janvier dans l’établissement de Dimitri Marit, 1 étoile au Michelin, à Braine l’Alleud.

Dimitri Marit nous a fait déguster quelques plats conçus avec les produits imposés lors du Concours

Gault et Millau : du changement !

Changements au niveau de Gault&Millau International et Gault&Millau France

Il y a trois ans Côme de Chérisey, qui était déja CEO de la société, a fait un MBO sur Gault&Millau International et Gault&Millau France, et ceci avec un groupe d’investisseurs.
G&M International est propriétaire de la marque Gault&Millau au niveau mondial et distribue les licenses.

Côme de Chérisey a sensiblement développé le network international et a modernisé la société à plusieurs points de vue.

Jacques Bally, qui était licencié Gault&Millau pour la Russie et la Biélorussie et a des racines dans la gastronomie depuis longtemps, vient de reprendre G&M International et Gault&Millau France avec comme partenaire une famille russe.

Gault&Millau Benelux a depuis plus de 16 ans une licence à long terme pour le Benelux, et n’est donc nullement directement concerné par la transaction. Les actionnaires sont et restent Justin Onclin et Marc Declerck, accompagnés par Godfried van der Lugt pour la partie Pays-Bas. Le management reste également inchangé.

Le team de Gault&Millau Benelux se réjouit de développer de nouvelles synergies avec la nouvelle équipe autour d’initiatives existantes ou nouvelles.