Vin du Pays de Herve remporte le Prix Financité 2019

Les internautes, qui avaient jusqu’au 31 décembre 2019 pour voter, ont élu Vin du Pays de Herve. La coopérative remporte le Prix Financité 2019 et la somme de 2.500 euros sous forme d’investissement.


Les coopérateur·rice·s de la première heure attendent avec impatience de déguster les premiers produits de cette coopérative qui a fait le pari fou de produire du vin au Pays de Herve. Encore un peu de patience, avec les pieds plantés en 2018, les premières bouteilles sont prévues pour 2021.

C’est en 2017 que l’équipe de Vin du Pays de Herve se met à rêver. Et si on faisait du vin sur le plateau ? L’histoire est largement inspirée de celle d’une autre coopérative wallonne, Vin de Liège, et l’administrateur délégué ne s’en cache pas : « nous avons été agréablement surpris par leur succès. On s’est dit que ce serait trop bête de ne pas le faire ici au Pays de Herve où le potentiel viticole existe. Tout s’est bouclé en 6 à 8 mois. Nous avons trouvé les terres et, avec l’accord de Vin de Liège, nous avons foncé sur les mêmes cépages », raconte Michel Schoonbroodt.

Les premiers pieds de vigne, plantés en mai 2018, devraient être vendangés cette année. La coopérative entrera alors en production. Et pour l’instant, c’est le branle-bas de combat pour tout mettre en place à temps : bâtiment, pressoirs, tout sera fait sur place. « Nous sommes dans la dernière ligne droite. Pour les premières récoltes, il faut absolument avoir les outils de transformation », annonce Michel Schoonbroodt.

La coopérative est d’ailleurs toujours en recherche de nouveau soutien financier (et donc de coopérateur·rice·s) qui s’en ira directement pour financer les vendanges 2020, la récolte et le cheval de trait qui assistera l’opération. Avec déjà 570.000 euros levés par les citoyen·ne·s et 200.000 euros venant du dispositif Brasero (le levier financier wallon pour lancer ou développer les coopératives), Vin du Pays de Herve a atteint 75% de son objectif d’un million d’euros.

« On peut vivre avec ça, mais ce seront les coopérateur·rice·s qui décideront du niveau d’ambition de la structure », précise l’administrateur délégué. Car après les premières vendanges et la mise en bouteille, Vin du Pays de Herve rêve d’un bâtiment flambant neuf, intégré au paysage et qui pourrait, pourquoi pas, développer le tourisme de la région.


A propos du Prix Financité


Le prix Financité vise à promouvoir la finance solidaire. Les 62 projets en liste étaient ceux qui avaient au moins un produit financier certifié par le label Financité & FairFin. Ce label garantit que les produits financiers portés par les coopératives ou ASBL financent des activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale en se basant sur des critères sociétaux.

Le label offre aussi aux labellisés une promotion de leurs produits via un site internet dédié et différents supports de communication (newsletters, actions…) tournés vers les citoyen·ne·s désireux·euses de placer leur argent conformément à leurs valeurs et non à la simple recherche du profit maximum.

Ces produits financent des activités très variées, allant de l’écologie au journalisme, en passant par l’agriculture, la culture ou encore le microcrédit destiné aux pays en voie de développement.

Fin 2019, plus de près de 250 millions d’euros avaient été placés dans des produits labellisés (chiffre provisoire).

OALi lance des teambuildings en entreprise pour allier plaisir et écologie !


Et quand on parle d’écologie, il est souvent question… d’alimentation ! La question de l’alimentation est une des plus animées dans le champ de l’écologie. Elle interroge notre mode de vie au quotidien, elle bouscule nos traditions, elle soulève des points de vue éthiques et philosophiques très divergents. A travers leur concept « Positive Cooking », Caroline et Quentin, les fondateurs de OALI, souhaitent changer radicalement la façon dont on aborde l’alimentation dite « éco-responsable » en y apportant de la positivité, du plaisir et de la créativité !

C’est désormais jusque dans votre entreprise qu’ils se déplacent pour vous proposer une activité teambuilding qui conjugue des moments de cuisine, des dégustations, des quizz et surtout, de la découverte !

Leur objectif : vous montrer comment vous pouvez opter au quotidien pour une alimentation essentiellement végétale, locale et de saison tout en vous faisant vraiment plaisir !

Leur fil conducteur consiste à aborder l’écologie et l’alimentation sous un angle positif plutôt que restrictif en mettant l’accent sur toutes les opportunités qui s’offrent à vous en termes de découverte, de créativité, de santé et de reconnexion avec la nature.

Pour en savoir plus sur leurs activités en entreprises, visitez leur page oali.be/teambuilding

Qui sommes nous ?

Nous sommes Caroline Tambour & Quentin De Brouwer, nous sommes originaires de Huy et nous organisons des ateliers cuisine depuis bientôt 4 ans pour montrer comment opter pour une alimentation à la fois saine, locale et de saison tout en prenant un maximum de plaisir. Au départ ,OALI était une activité complémentaire que nous exercions occasionnellement en soirée et durant les week-ends. En 2019, nous nous sommes investis à 100% dans cette activité avec pour objectif de réussir à vivre de notre passion tout en continuant à partager notre philosophie et nos valeurs.

En 2020, nous souhaitons nous développer dans les entreprises en proposant des activités de teambuilding qui allient plaisir, découverte et apprentissage. Nous sommes convaincus que c’est par une approche positive, axée sur les solutions et sur le plaisir que nous réussirons à éveiller la conscience écologique du plus grand nombre

DECOUVERTE | La Vieille Vigne à Argenteau

Installés depuis 33 ans tout à côté des Etangs de la Julienne, Jacky et son épouse nous ont accueilli en toute simplicité et sympathie. C’était un dimanche soir, le service était calme, et surtout très rapide. J’opte pour le menu du mois, et choisis Roulade de jambon italien aux filaments de poireaux rôtis au sésame, chantilly à la moutarde suivi du Bœuf Irlandais, sauce Roquefort et pommes frites, le tout fini avec une assiette de fromage partagée avec mon ami oenologue, qui choisit deux vins (excellents) dans la carte.

La roulade de jambon et la chantilly moutarde

Un délice pour le palais. Une belle surprise : la chantilly à la moutarde, que, malgré avoir dîné dans de nombreux restaurants, je n’avais jamais osé goûter… peut être par crainte d’avoir une chantilly lourde qui me tombe sur l’estomac et me prive des plaisirs des autres plats. Que nenni, Messieurs Dames, la crème est très légère et passe extrêmement bien !

Mon ami opte pour des plats à la carte : les noix de Saint-Jacques au parfum de citronnelle et de coriandre puis un Tournedos Rossini. Un choix qu’il ne regrettera absolument pas !

Le Tournedos « Rossini »

Le pavé de boeuf irlandais fut très bien niveau quantité, avec une parfaite cuisson et j’ai bien senti que la sauce Roquefort était faite maison, j’en ai même repris !

Et pour terminer, une petite assiette de 4 fromages, accompagnés de fruits et de sirop de Liège… avec de succulents petits pains..

Le tout se mariant correctement avec le vin choisi pour le plat principal.

Je regretterai juste de ne pas avoir pris la sélection des vins avec mon menu à 38 euros…

En bref, si vous souhaitez passer un agréable moment culinaire, servi impeccablement, dans un magnifique cadre et très calme, il ne faut pas hésiter.

La Vieille Vigne – Etangs de la Julienne 1 – 4601 Argenteau – 04.379.16.93

http://www.lavieillevigne.beFermé le lundi et samedi midi

CONCOURS | JRE Cooking cup : les résultats

L’équipe gagnante !

Cinquième édition de la JRE Cooking Cup, organisée par les JRE Belgique. L’occasion pour les jeunes élèves d’écoles hôtelières de mettre en pratiques leurs talents et compétences devant les chefs confirmés. L’opportunité aussi pour eux d’apprendre à se préparer pour leur avenir professionnel et de créer un lien entre générations. Un jury composé d’experts en la matière jugeait la prestation tant en cuisine que dans l’assiette.

LIEGE, le 25 février: C’est donc ce lundi 25 février que se tenait la cinquième finale de la JRE Cooking Cup, un concours de cuisine ouvert aux élèves d’écoles hôtelières. Dans le but de pousser les élèves à se démarquer et à donner de leur originalité, l’école leur apprend à maîtriser les techniques spécifiques. Dans un restaurant, il arrive parfois des imprévus qu’il faut prévoir. Au travers de ce concours, les jeunes restaurateurs visent donc à préparer au mieux les futurs chefs à pouvoir réagir dans les meilleures conditions possibles et de la bonne manière et à travailler sous stress.

Vue d’ensemble des lauréats 2019

Ce lundi, six d’entre eux s’affrontaient pour la finale devant un parterre de chefs et d’experts du monde culinaire et gastronomique. Les 6 finalistes étaient les écoles du Campus Wemmel, le Rhizo, Spermalie, Ter Groene Poorte, l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de la ville de Liège et Sima.

Dès 7h du matin, les finalistes se sont retrouvés en cuisine pour le début de l’épreuve qui les invitait à préparer un menu 3 services au sein duquel ils devaient, par exemple, marier le bœuf, la bière et la pomme de terre belge en plat principal tandis qu’en dessert, le chocolat et la pomme faisaient, eux aussi, partie des produits à combiner. Tout au long de celle-ci, on les a vu donner le meilleur d’eux-mêmes en présentant une cuisine « à leur sauce ».

Au terme du concours, c’est Vincent Kindt et Cédric Borgonjon de l’école hôtelière Spermalie qui remportent finalement ce challenge de manière remarquable. Sur les deuxième et troisième marches du podium, on retrouve respectivement Maxime Van der Meeren et Romain Couet de l’école Campus Wemmel et Jarne van Glabeke et Gaëtan Hoste de l’école Ter Groene Poorte.

Les autres participants, en méritant tout autant, ont reçu des lots offerts par les partenaires des JRE. Avec l’objectif que ces récompenses encouragent les jeunes chefs à continuer à se surpasser en cuisine, pour le plus grand plaisir des gastronomes belges et étrangers de passage en Belgique.

SodaStream Spirit One Touch est « Élu Produit de l’Année 2019 »

Le confort d’utilisation et la durabilité se combinent à merveille
avec cet appareil à eau gazeuse révolutionnaire
L’appareil « Élu Produit de l’Année » a été dévoilé à Bruxelles, en cette soirée du 19 février 2019. La machine à eau gazeuse innovante SodaStream Spirit One Touch, commercialisée l’an dernier, décroche la première place dans sa catégorie. « Cette élection est un véritable baromètre d’appréciation par le marché. Le label confirme que nous avons adapté notre alternative durable aux souhaits des consommateurs ces dernières années, » déclare Tamara Kroon, Marketing Manager SodaStream Benelux.

SodaStream, l’appareil utilisé pour gazéifier l’eau de distribution, est à la pointe du développement technologique depuis plusieurs années déjà. Spirit One Touch est un modèle électrique à trois niveaux de gazéification automatiques, pour un confort d’utilisation inégalé. Une pression sur le bouton suffit à déterminer le degré de « pétillance ».  

Étude de marché

Le label « Élu Produit de l’Année » est un concept à succès et renommé dans plus de 40 pays à travers le monde. Toutes les marques participantes sont d’abord évaluées par un comité qui statue sur la validité de la candidature et la pertinence des produits inscrits. Les gagnants sont ensuite désignés par un panel de 5 000 consommateurs et un panel test de 50 familles, composés par le bureau d’études de marché Nielsen. Le public influence donc directement les résultats de l’enquête.

Score : 30,5/40

SodaStream Spirit One Touch a obtenu un score total de 30,5/40, sur la base de critères tels que l’innovation, l’esthétique, l’intention d’achat et un test de produit, ce qui lui vaut d’emblée le titre « Élu Produit de l’Année 2019 ». La note moyenne des concurrents est de 27,6. Les résultats du test d’utilisation révèlent que le Spirit One Touch est une manière conviviale et efficace pour les consommateurs de lutter contre le plastique jetable. En termes de performances, l’appareil a obtenu un score de pas moins de 8,6/10.
 
À propos de SodaStream
SodaStream offre une alternative durable à l’eau pétillante et est le leader mondial du marché des appareils destinés à préparer de l’eau gazeuse à domicile. Les appareils de SodaStream vous permettent de gazéifier l’eau du robinet en un tournemain et de tirer un trait sur les bouteilles en plastique. Vous êtes, par ailleurs, libre de déterminer l’intensité des bulles. SodaStream est actif dans 45 pays. En Belgique, SodaStream est notamment disponible chez Bol.com, Blokker, Carrefour, ColliShop, Coolblue, Delhaize, Eldi, Euronics, Exellent, Krëfel, MediaMarkt et Vanden Borre.
 
Site web SodaStream : www.sodastream.be
Site web « Élu Produit de l’Année » : www.poybelgium.com

CONCOURS OMEGABON | Victoire pour Adrien PHILIPS et Cheng Yu ZHANG (ITCA Namur)

Adrien PHILIPS et Cheng Yu ZHANG (ITCA Namur) remportent le concours OMEGA BON

Au terme d’une journée pleine d’émotions et de rebondissements, voici le podium de l’édition 2019:

1ère place : Adrien PHILIPS et Cheng Yu ZHANG (ITCA Namur-Suarlée)

2ème place : Yannick HAAST et Jens PEETERS Kogeka (Sint-Jozef Geel)

3ème place : Alexandra SELENGUINSKY et Grégory ROCHETTE (IFAPME Villers-le-Bouillet)

La prix de « l’assiette la plus équilibrée » va à Alexandra SELENGUINSKY et Grégory ROCHETTE de l’IFAPME Villers-le-Bouillet. Ce prix est attribué par Pierre Van Vlodorp, président de l’Union des nutrithérapeutes francophones (UDNF).

Les 2 gagnants du concours de cuisine national OMEGA BON 2019 seront d’office repris parmi les huit sélectionnés pour Worldskills Belgium. Ils prendront part aux Startech’s days 2019 les 18 et 19 mars à Ciney Expo dans le cadre du 11e Village des métiers et Championnat national des métiers manuels, techniques et technologiques. 

Regardez la finale du concours de cuisine national OMEGA BON 2019 by Equilibrium grâce à notre webTV sur www.omegabon.be I YouTube I Facebook. Diffusion ce samedi 23 février 2019 à 11h.

Découvrez au travers de ce programme de 20 minutes:

❇️ les coulisses du show en cuisine;
❇️ nos 16 talents soumis à rude épreuve;
❇️ le verdict des 10 chefs du jury.

Chocolat | Les raisons d’aller au Salon du Chocolat !

Le Salon du Chocolat, c’est chaque année la grande fête du chocolat sous toutes ses formes et dans tous ses états.

Gourmands, gourmets, curieux, jeunes et moins jeunes, ce 6ème Salon du Chocoalt va encore vous surprendre.

Au niveau des papilles… bien sûr !

  • en allant à la rencontre des nombreux exposants de pralines, tablettes, pâtisseries chocolatées.. qui vous feront découvrir leurs dernières créations ;
  • en discutant avec les chocolatiers « Bean to Bar » qui ont eux-mêmes été sélectionner les fèves dans les différents pays producteurs et les transforment en chocolat dans leurs ateliers ;
  • en testant les associations du chocolat avec la bière, le café, le vin, le whisky, le rhum…
  • en participant aux ateliers de pâtisserie.

D’un point de vue éducatif

  • en suivant pas à pas les recettes des meilleurs Chefs (la plupart étoilés) qui livreront leurs secrets lors de démonstrations « live » au Pastry Show ;
  • en suivant les conférences sur de nombreux thèmes liés au chocolat et au cacao (sur le podium).
  • en découvrant les pays producteurs qui seront présents comme le Pérou, la République Dominicaine, le Cameroun, Madagascar

Pour le plaisir des yeux

  • le spectaculaire défilé de robes en chocolat ne laisse personne indifférent. Réalisées par des duos de stylistes de de chocolatiers, ces robes sont des créations uniques (tous les jours à 17h) ;
  • l’exposition de photos de Géraldine Martens sur le thème « le chocolat comme matière » mettra, si c’est encore nécessaire, l’eau à la bouche de nombre d’entre-vous.

Vous avez des enfants ?

  • permettez-leur de mettre la main à la pâte en s’exerçant comme des petits chefs sous la guidance d’élèves chocolatiers.

Vous êtes professionnel de la filière chocolat et cacao ?

  • le vendredi 22 février, en plein cœur du Salon, un espace B2B est implanté pour accueillir la première édition de l’International Forum – Cocoa & Chocolate et ses nombeux intervenants professionnels. Inscriptions obligatoires par mail à :  salonduchocolatevent@gmail.com.

Et s’il vous faut encore quelques raisons supplémentaires :

  • le vendredi 22 février : une boîte de pralines de The Belgian Chocolate House est à gagner toutes les heures (RV autour du podium) ;
  • durant les trois jours du Salon, sur le stand du Pérou : tentez votre chance de gagner un voyage d’une semaine au Pérou à la rencontre des producteurs de cacao.

Infos et programme sur le site Site web : brussels.salon-du-chocolat.com

Découvrez le clip du Salon sur : https://youtu.be/Lq61M-FUJUw

Infos Pratiques :

Tour & Taxis – Sheds 3 et 4 – Avenue du Port 86c / 1000 Bruxelles

Du vendredi 22 février au dimanche 24 février 2019

Ouvert de 10h à 19h le vendredi et le samedi / de 10h à 18h le dimanche

Soirée inaugurale : jeudi 21 février 2019 à 19h00

Site web : brussels.salon-du-chocolat.com

Facebook : http://www.facebook.com/SalonChocolatBE

Instagram : http://www.instagram/salonduchocolat

Twitter : @salonchocolat

CHOCOLAT | ChocoStory : déménagement réussi !

LE DÉMÉNAGEMENT

Le Musée Choco Story Brussels déménage de la rue de la Tête d’Or à la rue de l’Étuve.
Toujours en plein centre de Bruxelles entre la Grand Place et le Manneken Pis, au cœur de la zone historique de Bruxelles, classée UNESCO
Les bâtiments d’époque datent des 17ème,18ème et 19ème siècles. Une partie est d’ailleurs classée. La superficie est de 1800 m2.


UNE BELLE COLLABORATION

En Mai 2014 : Choco Story Brussels voit le jour grâce à l’association de ces deux familles qui unissent leur force afin de promouvoir encore et toujours la qualité du chocolat belge et de proposer ainsi au public un musée qualitatif, ludique, pédagogique et gourmand.
Dans le monde, il existe sept musées Choco Story : Bruxelles, Bruges, Prague, Paris, Uxmal, Valladolid et Beyrouth.
Le musée est membre du conseil bruxellois des musées. Peggy Van Lierde est même l’un des membres du CA. Choco Story collabore  activement avec Visit Brussels, Visit Flanders et Wallonie Belgique Tourisme.


POURQUOI CHOCO STORY ?

Choco Story Brussels c’est l’histoire d’une rencontre entre deux familles passionnées par l’univers du cacao et du chocolat.
En 1998, la famille Van Lierde – Draps créé le Musée du Cacao et du Chocolat de Bruxelles.  En 2007, Peggy Van Lierde, fille unique de la fondatrice, reprend les rênes du Musée. Le Musée du Cacao et du Chocolat a accueilli en 2018 plus de 95 000 visiteurs venus du monde entier.

De son côté, la famille Van Belle créé Choco-Story Bruges en 2004 mais également le Musée du chocolat de Paris, de Prague et dernièrement au Mexique. Eddy Van Belle, et ses fils Cédric et Kevy partagent leur amour pour le cacao et le chocolat et depuis des années, collectionnent des objets inédits trouvés aux quatre coins du monde.

PRATIQUEMENT :
ADRESSE
Choco Story Brussels
Rue de l’Étuve, 41 – 1000 Bruxelles
HORAIRES
Ouvert 7 jours sur 7 de 10h à 18H. Dernière entrée 17H.
TARIFS
Adulte : 9.50€
Senior : 8.50€
12- 26 ans : 8.50€
6-11 ans : 6.50€
< 5 ans (accompagnés des parents) : gratuit.

TARIFS GROUPE
Groupe (min. 15 pers.) :
Adulte : 8.00 €
Senior : 8.00€
< 26 ans : 5.50€
Guide (sur réservation uniquement) : 90 euros pour 1H30 de visite (pour un groupe de max 25 personnes)
Inclus dans la Brussels Card.
Tickets combinés avec Mini Europe, La Fonderie et Train World.
 
ACCES PMR

La totalité des installations a été pensée afin de permettre un accès optimal aux personnes à mobilité réduite. L’entrée PMR se fait par un ascenseur situé dans l’entrée officielle.

CONCOURS | La JRE Cooking Cup, c’est pour bientôt !

Le lundi 25 février prochain, les JRE (Jeunes Restaurateurs) organisent comme chaque année leur JRE Cooking Cup dans les locaux de l’IFAPME de Liège. Un concours ouvert aux écoles hôtelières au cours duquel les élèves sont amenés à s’affronter dans des épreuves de cuisine jugées par un jury de chefs, de partenaires et d’experts gastronomiques.

Cette année encore, 6 écoles (issues d’une présélection de 15 écoles candidates) s’affronteront aux fourneaux. Ils devront y préparer un menu 3 services au sein duquel ils devront, par exemple, marier le bœuf, la bière et la pomme de terre belge en plat principal tandis qu’en dessert, le chocolat et la pomme feront, eux aussi, partie des produits à combiner.
A l’heure où, dans d’autres pays, certaines écoles hôtelières voient attribuer une étoile à leur restaurant d’application, voilà un concours qui devrait stimuler l’esprit de compétition pour ces jeunes tout en mettant, pourquoi pas, en évidence de futurs talents de la gastronomie belge.

Dès 8h30, la première équipe entamera ses préparations et les premiers plats sortiront dès 13h au cours de la finale publique à laquelle vous êtes bien évidemment également conviés. Une remise des prix et un cocktail de clôture sont prévus vers 15h30.

Programme :
8:30 – Début des épreuves
13:00 – Envoi du premier plat
14:50 – Fin des épreuves
15:30 – Remise des prix et Réception
18:00 – Fin JRE Cooking Cup 2018

Adresse du jour :
IFAPME de Liège
Rue du Château Massart 70
4000 Liège

Les finalistes du jour :
Campus Wemmel, Rizho, Spermalie, Ter Groene Poorte, EHT Liège, Sima

A propos des Jeunes REstaurateurs :

Les JRE sont une association de jeunes restaurateurs animés pas un même désir de partager leur talent et leur passion du métier. Ce groupe de jeunes Chefs ambitieux, résultant d’une sélection interne au niveau de la qualité, fait partie du gratin de la gastronomie européenne. Autrefois désignant les 3 mots Jeunes Restaurateurs d’Europe, le label désigne désormais les Jeunes REstaurateurs mais est aussi l’acronyme Joigning Innovation & Imagination, Respecting Sources & Substainability, Evoking Emotion & Inspiration. Aujourd’hui l’Association qui regroupe les chefs de 23 à 49 ans, compte une trentaine de membres actifs en Belgique et pas moins de 320 à travers l’Europe. www.jre.eu.