Eat local | Une 2ème saison riche en surprises

Pour la seconde année consécutive, l’Agence wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (Apaq-W) et le collectif Oh-Chef! organisent conjointement l’événement EAT LOCAL.

Pour la seconde année consécutive, l’Agence wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (Apaq-W) et le collectif Oh-Chef! organisent conjointement l’événement EAT LOCAL. Ce concept permet aux consommateurs d’aller à la rencontre du terroir wallon, en magnifiant le savoir-faire de ses producteurs et de ses chefs. Il débutera le 22 mars prochain à la Ferme du Vieux Tilleul (Rue du Tilleul, 14 – 5380 Bierwart), en présence du Ministre wallon de l’Agriculture. 


En quoi consiste Eat local ? Il s’agit de de vivre une expérience inédite, lors de 8 événements au cours de l’année 2020, grâce à la rencontre avec le chef gastronomique Jeremy Vandernoot qui sublime les produits locaux.

Réservez dès à présent : http://www.eat-local.be

Comment se déroule une rencontre ? L’expérience débute par la visite d’un lieu agricole ou agro-alimentaire, commentée par le producteur ou le propriétaire accueillant ; elle se poursuit  par l’animation de l’ambassadeur Eric Boschman ou Gerald Watelet autour des produits de 5 autres producteurs accueillis sur place ; et se clôture par une dégustation et/ou un déjeuner gastronomique réalisé par le chef Jeremy Vandernoot.   

Quand et où ont lieu les événements Eat local ? Durant 8 dimanches, entre mars et novembre 2020, de 11H30 à 14H00, aux quatre coins de la Wallonie…

Un nouveau Chef, Sébastien Oger, chez AKKO au Martin’s Rentmeesterij à Bilzen


Restaurant AKKO
– Martin’s Rentmeesterij Bilzen –


Embarquez pour un voyage culinaire avec l’un des chefs wallons les plus prometteurs, Sébastien Oger, dans un lieu mêlant modernité et histoire…
et une immersion en pleine nature 
  Installé dans un domaine historique datant du 13ème siècle, le restaurant AKKO contraste par la modernité de sa structure rénovée. Sa décoration d’inspiration scandinave et sa vue sur le jardin à l’anglaise lui confère son caractère original et chaleureux. Le restaurant AKKO doit son nom à l’Ordre des Chevaliers Teutoniques, fondateurs du domaine d’Alden Biesen au XIIIe siècle.

L’Ordre participa à de nombreuses croisades vers la Terre sainte. La route vers Jérusalem passait systématiquement par Akko plus connue sous le nom de Saint-Jean d’Acre. Ils connurent plusieurs défaites lors de ces croisades.

Lors de la 3e croisade (1189-1192) l’Ordre assiégea et pris la ville d’Akko. Il y créa un hôpital de campagne (Domus Hospitalis Sancte Marie Theutonicorum) pour y accueillir pélerins et croisés. Ils y bénéficiaient d’un refuge et pouvaient reprendre des forces pour continuer leur voyage vers la Ville sainte de Jérusalem.

Aujourd’hui, en dignes légataires de l’Ordre hospitalier des Chevaliers Teutoniques qui accueillaient les croisés à Akko, nous vous invitons à savourer les délices culinaires de notre carte et un séjour en toute quiétude … Un nouveau Chef
Sébastien OGER

Après une formation à l’école hôtelière de Namur « Ilon Saint Jacques », Sébastien Oger a multiplié les expériences dans plusieurs restaurants : L’Essentiel, L’Eau Vive, La Bergerie ou encore le Sea grill en tant que sous-chef d’Yves Mattagne. «

Sa philosophie ?Offrir une cuisine pure et orientée sur le produit. Avec l’aide de son équipe, Sébastien Oger élabore des mets pour développer un Art Gustatif. Jeune, créatif, il dédie son talent au goût et au raffinement et privilégie les produits locaux. «  La qualité du produit, c’est fondamental. Et il faut pouvoir adapter la recette en fonction des produits de saison et de leur fraîcheur…  » À la carte 

Au menu, se mêlent plats classiques et plus originaux. Le chef confectionne un menu raffiné et à base de produits de saison. La province du Limbourg est bien sûr mise à l’honneur ! 

En entrée, vous pourrez déguster en ce moment un tartare de veau fumé, un carpaccio de Saint-Jacques ou un riz d’agneau et butternut – bouillon corsé aux morilles

En plat, le chef vous réserbe un dos de loup de mer, jus garni d’étrille, salsifis, espuma de pomme de terre fumé. Pour les gourmands, un Chocolat noir Tainori 64% avec hibiscus, menthe et crumble noisette est prévu en dessert.

Menu 3 services : € 39
Menu 4 services : € 53
Menu 5 services : € 65


Restaurant AKKO au Martin’s Rentmeesterij Bilzen
Kasteelstraat 2 – 3740 Bilzen

AKKO Restaurant 
Ouvert du lundi au samedi de 18h à 21h 
Fermé le dimanche
The Knight’s Bar
Tous les jours de 16h à minuit
Tél. +32 89 44 21 24

Jeu Concours | Gagnez 2×2 menus premium à EAT LOCAL

Dans le cadre de notre émission consacrée à Kévin Roquet et Eat Local, Oh!Chef, organisateur des rencontres culinaires, vous offre 2 fois 2 menus à l’événement EAT LOCAL de BIOUL le 23 février prochain.

Pour remporter ces menus, il vous suffit de  répondre à ces 3 questions :

  • Quel est le prix d’un menu 4 services de Kévin Roquet chez Oh!Chef ?
  • Où aura lieu le deuxième EAT LOCAL 2019 ? (lieu et producteur)
  • Quel est le nom de la DAME responsable opérationnelle pour l’agroalimentaire à l’APAQ-W ?

Vos réponses par mail à cookandshoot@equinoxenamur.be Tirage au sort des gagnants le 19/2 dans l’émission, vers 16h30.

Règlement du concours : reglementeatlocal

TOP CHEF 10 | Sébastien OGER se défend : je ne suis pas du tout comme ça !

Top Chef saison 10 est à peine lancée sur RTL-TVI qu’elle fait déjà couler de l’encre. Et réagir. La semaine dernière déjà, de nombreux téléspectateurs français (qui ont la primeur de la diffusion sur M6), avaient été très virulents à l’égard de Sébastien Oger. « Quel prétentieux« , « pour que se prend-il ?« , pouvait on lire sur les réseaux sociaux en réaction au passage du jeune Chef. Stupéfaction chez les Belges également. Et je dois avouer que j’avais eu la même réaction, de manière un peu plus retenue toutefois, puisque les contacts que j’avais eu avec le cuisinier étaient sur un ton tout à fait convivial, aux antipodes de ce que nous avons pu voir dans le petit écran.

Sébastien a patienté jusqu’à la diffusion de l’émission en Belgique pour mettre les choses au clair sur Facebook. Il sort de sa réserve :

« Petite mise au point

Le montage réalisé par la production ne correspond pas du tout à ce que je suis dans la réalité; les gens qui me connaissent s’en rendent tout de suite compte. Je ne suis pas du tout quelqu’un de prétentieux, que du contraire; parlez-en à mes connaissances et vous en serez tout de suite convaincu. Je tenais à faire cette mise au point.

Prenons l’exemple d’avoir fait à manger à Bill Gates. Présenté comme ce l’est à l’émission on pourrait croire que je veux me mettre en évidence. J’ai expliqué tout simplement que comme je travaille beaucoup dans l’événementiel j’ai été appelé il y a quelques années par Yves Mattagne pour qui j’avais travaillé au Sea Grill pour aller préparer les repas VIP du jumping Longines à Los Angeles. Vu que la fille de Bill Gates participait à la compétition son papa était au repas de gala et que donc j’ai cuisiné pour lui. Au montage, la production fait des coupes dans tout ce qui a été dit et ne garde que des fragments de paroles qui donne une mauvaise image de moi et cela m’ennuie très fort.

Je suis à l’aise lors des tournages et sûr de moi, c’est vrai, car je suis très ordonné et contrairement à ce qu’on veut faire croire on reçoit des indices avant les épreuves. Trouvez-vous normal de voir tout le monde courir dans une cuisine? Pensez-vous que c’est cela la réalité? Moi pas mais pour la production cela fait partie du «show télévisé».

En conclusion: l’image qu’on a donné de moi dans cette émission par le montage me dérange énormément et je tenais à le faire savoir. Ma passion a toujours été la cuisine et je serai toujours aussi motivé à partager du «bonheur gustatif» avec les gens qui sont autour de ma table lors de home cooking chez eux et/ou lors d’ateliers culinaires à mon domicile. »

RADIO | Kévin Roquet invité d’honneur le 12 février

5700

Le sympathique Kévin Roquet sera notre invité dans CookAndShoot le mardi 12 février prochain, 16h.

Nous évoquerons avec lui ses souvenirs de Top Chef, saison 7, mais aussi le nouveau projet qu’il présente avec Oh!Chef : EAT LOCAL.

Nous vous proposerons même un concours pour aller déguster ses créations le 23 février à Bioul, dans le cadre de la première de EAT LOCAL.

Rendez vous sur Equinoxe Namur !

TOP CHEF | Saison 10 : enfin un Belge gagnant ?

Dans quelques jours, la 10e saison de l’émission culinaire sera lancée avec 15 candidats, dont 3 Belges cette année : un Bruxellois, un Namurois et un Montois.

Les 4 chefs de brigade et l’animateur

Les talents belges de plus en plus présents dans la prestigieuse émission culinaire Top Chef ! Au début, il n’y avait qu’un candidat belge par saison. Ensuite, ces dernières éditions, ils étaient deux. Et cette année, pour la dixième saison, on découvre qu’ils seront trois. Voici ce qu’on sait déjà d’eux.

Sebastien Oger

Il y a d’abord le Namurois, Sébastien Oger. Âgé de 30 ans, le candidat dispose déjà d’une belle expérience puisqu’il a travaillé dans restaurants étoilés avant de se spécialiser dans le « home cooking » et de lancer sa propre affaire : O’2 Sens.

Autre candidat belge sur lequel il faudra compter cette année : Paul  Delrez, un Bruxellois de 27 ans, chef de deux restaurants dans la capitale : La Guinguette en ville et La Maison Blanche. Il n’est pas seulement chef, il gère aussi ses deux restaurants, ce qui l’a un peu éloigné des fourneaux ces derniers mois. Raison pour laquelle il compte sur Top Chef pour revenir à l’essentiel : la cuisine.

Enfin, un troisième candidat belge a décroché son ticket pour les cuisines de Top Chef. Il s’agit d’Ibrahim Kharbach, 33 ans, originaire de Mons. Il a un parcours atypique puisqu’il a fait des études de sciences et de polytechnique avant de se lancer dans la cuisine. Il est aujourd’hui chef rôtisseur du Bozar restaurant (1 étoile) à Bruxelles.

3 candidats, c’est 3 chances qu’un Belge remporte Top Chef… Et si c’était pour cette année ? Plus que quelques jours avant de les découvrir à l’œuvre dans une brigade d’un grand chef : Hélène Darroze, Michel Sarran Philippe Etchebest et … Jean-François Piège, qui prendra lui aussi la tête d’une brigade cette année.

EAT LOCAL | Kevin Roquet crée un nouveau concept !

Les Rencontres EAT LOCAL : du 23 février au 9 novembre 2019 

Le concept

Aller à la rencontre du terroir wallon en magnifiant le savoir-faire de ses producteurs et de ses chefs !

En proposant de vivre une expérience inédite grâce à la rencontre entre un chef gastronomique – Kevin Roquet, candidat TOP CHEF -, un chef découverte (le régional de l’étape) et un producteur wallon

Déroulement d’une rencontre

D’abord, il y a une visite d’un lieu par le producteur ou le propriétaire qui raconte son histoire et son savoir-faire. La visite se poursuit par une dégustation des produits et/ou par un déjeuner gastronomique réalisé par le Chef Kevin Roquet. 

Oh-Chef, l’initiateur du projet, rassemble une communauté d’une centaine de chefs. Il organise, depuis 2014, des expériences culinaires à domicile et en entreprises, du plus petit dîner en tête à tête au banquet de plus de 1500 personnes. http://www.oh-chef.be/fr

Kevin et Philippe Etchebest

Le programme :

Le samedi 23 février de 11h à 14h30 au Château de Bioul,
le samedi 23 mars de 11h à 14h30 à la Brasserie des Fagnes (Couvin),
le samedi 6 avril de 11h à 14h30 au Moulin du Stwerdu à Fallais (Braives), 
le samedi 18 mai de 11H à 14h30 à la pisciculture Mathonet (Malmedy), 
le samedi 15 juin de 11h à 14h30 à la boucherie Kesh et son élevage (Marloie),
le samedi 28 septembre de 11h à 14h30 à La Main verte (permaculture à Libramont),
le samedi 19 octobre de 11h à 14h30 au Domaine du Chapitre à Bauers 
le samedi 9 novembre de 11h à 14h30 à la Brasserie Minne (Bastogne)

Le prix
de 18€ (visite + dégustation produits artisans + dégustation chef)
à 37€ (visite+ dégustation chef + repas)  

RESERVATIONS : http://www.eat-local.be/index.html

J-7 ! Curtis Mulpas, Wavrien de 22 ans en finale du Bocuse d’Or!

Après sa double récompense en tant que meilleur commis au Bocuse d’Or Italie (Alba 2017) puis meilleur commis au Bocuse d’Or Europe (Turin 2018), Curtis Mulpas remet en jeu son titre à la finale mondiale qui aura lieu à Lyon ces 29 et 30 janvier 2019. Deux jeunes espoirs Belges seront côte à côte en tant que commis dans des épreuves de haut vol aux côtés de leurs chefs. Curtis Mulpas pour l’équipe italienne, Piet Vande Casteel pour l’équipe belge. Deux talents à suivre de très près !

Parallèlement à la qualification du Team Bocuse d’Or Belgium dirigé par le Chef Lode De Roove, le jeune wavrien Curtis Mulpas épaulera le Team Accademia Italia mené par le Chef Martino Ruggieri lors de la finale du concours Bocuse d’Or en janvier 2019.

A 22 ans, Curtis Clément Mulpas, a un parcours impressionnant!  Pour la 3e saison d’Objectif Top Chef, il défend la Belgique jusqu’en quart de finale face à 90 candidats jusqu’à atteindre la cinquième place.

Curtis dans son équipe – Crédit Photo Muriel Lombaerts (comvous.be)

En 2016, il intègre les cuisines triplement étoilées du Chef Yannick Alléno au Pavillon Le Doyen*** sur les Champs Elysées. C’est là qu’il se fait remarquer.

Actuellement commis du Team Accademia Italia à Alba en Italie, il s’entraîne sans relâche aux côtés de grands Chefs afin d’être efficace aux côtés de Martino Ruggieri le 29 janvier 2019 à 9h30.

Convaincu du bien-fondé du concours, Curtis souhaite également revenir ensuite en Belgique afin de continuer à défendre la gastronomie, les beaux produits belges qu’il a été heureux de faire découvrir à Paris mais aussi Alba, Turin, …

Une véritable fierté pour sa famille et toute la Belgique qui soutien ce futur Chef !

Nous suivrons bien évidemment cet concours de près via Muriel Lombaerts !